vendredi 27 février 2015

mardi 2 septembre 2014


OLIVIE CONSEILS : Maigrir réduirait le risque d'Alzheimer !

www.olivie.ma


Des chercheurs brésiliens ont découvert qu'une perte de poids massive opère un changement bénéfique dans une partie du cerveau liée à la maladie d'Alzheimer.

L'obésité augmenterait le risque d'Alzheimer de 35%, selon une étude de l'université de Sao Paulo (Brésil). Un danger qui chute significativement après une opération de chirurgie bariatrique, qui consiste à réduire l'absorption nutritionnelle.

Une activité intense et risquée dans le cerveau

Dans leur étude, les chercheurs ont observé l'activité cérébrale de femmes obèses avant et après cette opération. Avant, l'activité est plus intense au niveau du cortex cingulate, une zone liée au développement de la démence. 


OLIVIE CONSEILS NUTRITION : 3 produits naturels approuvés pour perdre du poids !



"Coupe-faim", "brûle-graisses", drainants, etc… De nombreux produits naturels regorgent de bienfaits santé et sont dédiés à la perte de poids !

En voici 3 à ne pas rater ! 

Le thé vert, brûle-graisse naturel
D’origine chinoise, le thé vert est connu depuis l’antiquité et fait partie des « brûle-graisses ». Cette appellation grand public, qui caractérise le plus souvent les plantes contenant de la caféine, fait référence à une augmentation de la lipolyse  dégradation de certains gras) et de la thermogènese  production de chaleur de l’organisme)1.

La pomme, aliment santé par excellence

La pomme est le fruit-santé par excellence. Ses pectines sont reconnues pour réguler le transit intestinal mais elles sont également utilisées dans les compléments alimentaires, comme 
« coupe-faim ».

Comment agissent les pectines ?
L’activité coupe-faim de la pomme est liée à sa teneur en pectines, des fibres alimentaires végétales. Une fois ingérées, ces fibres sont capables d’absorber de grandes quantités d’eau pour former un gel visqueux qui permet d’augmenter le volume du bol alimentaire  aliments mâchés mêlés à la salive), de réduire l’activité des enzymes digestives et donc de diminuer la sensation de faim2-3. 

Comment consommer la pomme pour favoriser la perte de poids ?

Pour une efficacité optimale, la prise de pectines doit être effectuée avant le repas et en buvant beaucoup d’eau.

L'huile d'olive, satiété garantie ! 

L’huile d’olive pourrait contribuer à augmenter la sensation de satiété et contrer ainsi la tendance à grignoter entre les repas. C’est du moins ce que pensent des chercheurs américains et italiens qui ont publié récemment les résultats.

L’acide oléique, un acide gras monoinsaturé dont l’huile d’olive est particulièrement riche, aurait pour effet de déclencher dans l’organisme les signaux de la satiété, ce qui aurait incité à manger moins, indiquent leurs résultats.

Selon les auteurs de l’étude, un apport approprié en acide oléique pourrait contribuer à prolonger l’intervalle entre les repas et s’avérer utile dans la lutte contre l’excès de poids.

www.olivie.ma


OLIVIE vous propose de prendre OLIVIE PLUS 30X une huile d'olive extra vierge 100% naturelle 30 fois plus riche en antioxydants , une cure de deux mois est recommandée pour baisser votre taux de glycémie, hypertension si vous en souffrez tout en vous aidant à retrouver votre poids idéal ! 

1 cuillère "OLIVIE PLUS 30X " = 30 cuilères "huile d'olive" - les calories 

En vente en pharmacies :http://www.olivie.ma/fr/store.php
En vente en ligne : http://shop.olivie.ma/





5 conseils pour protéger votre cœur !


www.olivie.ma

Vous avez de l'hypertension, du cholestérol, du diabète, des migraines ou quelques kilos en trop ? Vous êtes à risque d' AVC ! OLIVIE vous explique comment vous mettre à l'abri surtout  quand on ne résiste pas à certaines tentations !

AVC : Attention au surpoids !

Une étude publiée en 2002 a montré qu'un indice de masse corporelle supérieur à 30 double les risques d'être victime d'un accident vasculaire cérébral. "L'obésité favorise les maladies cardiovasculaires et donc l'AVC", confirme le Pr Jean-Philippe Neau, chef du service de neurologie du CHU de Poitiers. Plus récemment, on a découvert que la répartition de la graisse était à elle seule un signe d'alerte : lorsqu'elle est plutôt localisée au niveau du ventre, elle est plus dangereuse que lorsqu'elle est répartie sur tout le corps.
En pratique. Le rapport tour de taille sur tour de hanche devrait être inférieur à 0,95 chez l'homme et 0,80 chez la femme.

AVC : Faites baisser votre tension !

"L'hypertension artérielle est l'un des deux facteurs de risque les plus importants lorsque l'on parle d'accident vasculaire cérébral", explique le Pr Jean-Philippe Neau, chef du service de neurologie du CHU de Poitiers. "Le mieux est donc de se maintenir en dessous des valeurs de 140 mm pour la pression systolique et 90 mm pour la pression diastolique. Lorsque l'on est diabétique, il est même recommandé de descendre sous les chiffres 130 et 80."
En pratique : Faites vérifier régulièrement votre tension, car l'hypertension passe souvent inaperçue dans la mesure où elle ne provoque pas de symptômes, et évitez de manger trop salé.

AVC : Gare au cholestérol, diabète et aux triglycérides !

"Le deuxième risque majeur d'accident vasculaire cérébral est le mauvais état des vaisseaux sanguins", explique le Pr Jean-Philippe Neau, chef du service de neurologie du CHU de Poitiers. "Tout ennemi du système cardiovasculaire est potentiellement dangereux en matière d'AVC. Cholestérol et diabète sont donc particulièrement à surveiller." Le diabète qui fragilise les vaisseaux multiplie le risque par 2. L'excès de cholestérol et de triglycérides qui favorise la formation de caillots le multiplie par 1,3 ! 

En pratique : Des analyses de sang pratiquées une fois par an permettent de réduire ces facteurs de risque. Les premières mesures à prendre sont bien souvent diététiques (manger plus équilibré).

Contre l'AVC : Croquez les fruits et légumes

"Bien sûr, il faut connaître les facteurs de risques, mais il est important aussi de promouvoir les facteurs de protections. C'est le cas notamment des fibres et des vitamines contenues dans les fruits et légumes", explique le Pr Jean-Philippe Neau, chef du service de neurologie du CHU de Poitiers. 
En pratique : misez sur les nutriments particulièrement en vedette dans certaines études : la vitamine C présente dans les agrumes, les fruits rouges et les légumes à feuilles vertes, et le potassium que l'on trouve dans les légumes secs (haricots, lentilles), les pommes de terre, le chocolat et certains poissons (la morue, le flétan, le thon et le saumon).

Contre l'AVC : Marchez !

"L'activité physique fait fonctionner le myocarde et donc tonifie le système cardiovasculaire. Elle aide aussi à équilibrer son poids. C'est donc un excellent moyen de prévenir les AVC", insiste le Pr Jean-Philippe Neau, chef du service de neurologie du CHU de Poitiers. 
En pratique. Si vous n'êtes pas sportif (ve) et que l'eau de la piscine vous semble décidément trop froide et trop javellisée, enfilez de bonnes chaussures et allez vous promener : 30 minutes de marche à pied quotidiennes constituent une sorte de panacée universelle contre tous les maux de notre civilisation du trop (de gras et de sucre notamment).

www.olivie.ma


OLIVIE PLUS 30X : Source naturelle de bienfaits ! 

OLIVIE PLUS 30X est une huile d'olive extra vierge 100% naturelle riche en antioxydants qui fait baisser le taux de nombreuses maladies telles que l'hypertension, le diabète, le cholestérol et les triglycérides ( de 20% à 40% en deux mois ) . 

Deux cuillères à soupe sont recommandées par jour.

Une cuillère à soupe d'OLIVIE PLUS 30X équivaut à 30 cuillères d'une huile d'olive extra vierge conventionnelle en termes de bienfaits sans les calories associées ! 

Disponible en pharmacies : www.olivie.ma
Disponible en ligne : http://shop.olivie.ma/

OLIVIE BABY/KIDS CONSEILS : Donner du lait de vache nuirait à la sociabilité future 


www.olivie.ma





Les bébés nourris avant l'âge d'un an avec du lait de vache pourraient souffrir de problèmes de sociabilité et de langage, met en garde une nouvelle étude.

Le lait de vache nuit-il au développement de bébé ? Le débat est lancé après la parution d'une étude sur le sujet dans la revue scientifique Journal International of Medicine. Il est admis que le lait de vache ne doit pas être intégré dans l'alimentation infantile avant l'âge d'un an. Jusqu'ici les raisons invoquées concernaient le risque de surpoids et de troubles digestifs lié à la richesse en protéines de cet aliment. Sans compter le risque de carence en fer qui peut entraîner une anémie et perturber le bon développement psychomoteur de l'enfant.

Une nouvelle publication met en garde contre un danger moins connu lié au lait de vache chez les bébés de moins d'un an. Les chercheurs d'Indianapolis aux Etats-Unis pensent qu'il pourrait nuire aux facultés de langage et de sociabilité de l'enfant plus tard.


Pour en arriver à ce constat, les auteurs de l'étude ont distribué des questionnaires aux parents de 7110 bébés présents dans des centres de consultations médicaux. Il leur a été demandé de renseigner des données socio-économiques mais aussi des précisions sur la santé et l'alimentation des petits. Le développement du bébé a été parallèlement pris en compte sur la base de certains paramètres : comportement social et adaptatif, langage, sociabilité, motricité.

De leurs observations, les auteurs concluent : "chez les buveurs précoces de lait de vache, le taux des défauts d'acquisition était significativement augmenté en ce qui concerne la sociabilisation et, en cas de régime carencé en fer, cette augmentation était notable pour la sociabilisation et pour le langage."

Si ces résultats restent à être confirmés par d'autres travaux, ils renforcent la conviction que rien ne peut remplacer le lait maternel ou encore les laits maternisés de très bonne qualité avant l'âge d'un an.

Pour les mamans ayant des contraintes pour allaiter son enfant : 
Ajoutez au lait ou la soupe du bébé :

OLIVIE BABY/KIDS : Huile d’olive extra vierge 100% naturelle pour bébés et enfants, elle contient le même ratio d’ omégas 3 et 6 que le lait maternel, ce qui favorise la bonne croissance et prévient plusieurs maladies comme les coliques et la constipation causé par le lait industriel ou encore le cholestérol infantile ...

Disponible en pharmacies : www.olivie.ma
Disponible en ligne : http://shop.olivie.ma/

lundi 1 septembre 2014

OLIVIE BABY/KIDS CONSEILS :
Le cerveau des bébés atteint la moitié de la taille adulte à 3 mois

www.olivie.ma




Le développement cérébral des bébés se fait à vitesse grand V pendant les trois premiers mois qui suivent la naissance.


Les bébés grandissent plus vite qu'on ne le croit. A trois mois, leurs cerveaux font déjà la moitié de la taille du cerveau adulte. Des chercheurs californiens ont réussi à traquer le développement cérébral des bébés grâce aux performances de l'imagerie cérébrale. Ils ont suivi pour cela 87 nourrissons de la naissance jusqu'à l'âge de trois mois. Cette technique, qui change de celles utilisées jusqu'alors, à savoir l'usage d'un mètre pour mesurer la circonférence du crâne, a permis de rendre compte d'une évolution cérébrale remarquable pendant cette période. C'est en effet pendant les trois premiers mois que le cerveau connaît un développement accéléré : le rythme de croissance est de 1% par jour les 90 premiers jours, avant de ralentir à 0.4% par la suite.

Parmi les observations intéressantes : la croissance des cerveaux des garçons serait plus rapide que celle des filles. Le cervelet, une zone importante dans le contrôle moteur, est plus concerné par ce développement rapide puisqu'il double sa croissance les 90 premiers jours. En revanche, l'hippocampe, la région associée à la mémoire, évolue à un rythme plus lent.
L'étude est parue dans la revue scientifique JAMA (Journal of the American Medical Association) Neurology.


Quand le repas a un intérêt pour bébé ?



La multiplication des cellules du bébé, autrement dit, sa croissance, nécessite des apports fréquents en protéines, glucides, protides, vitamines et minéraux. Par conséquent, dans les premiers mois de vie de bébé, on ne pourra pas parler de repas, mais plutôt de prises alimentaires, qui sont au rythme de 5 à 7 par vingt-quatre heures. Il incombe ici, avant toute chose, de répondre à la faim de bébé qui n’a qu’une petite capacité d’autonomie énergétique. Lorsque vers 6 à 8 mois, il aura acquis une autonomie énergétique plus longue et tiendra assis, la préparation du repas éveillera sa curiosité. Et petit à petit, les repas vont rythmer sa journée et instaurer ses bonnes habitudes.

Un rythme à trouver
Jusqu’à l’âge de 2 à 3 ans, on adaptera toujours les horaires des repas et leur fréquence au tout-petit.

Ses besoins seront quasiment toujours les suivants : petit déjeuner, déjeuner, goûter et dîner avec éventuellement une prise d’infusion sucrée ou petit biberon de lait avant le coucher.

Préparer un tableau avec les repas est très utile pour poser un cadre. Après tout, vous êtes jeune parent non diplômé. Dès le plus jeune âge de bébé, vous investissez ainsi ce champ de son éducation. Le fait d’avoir réfléchi et mis en place les repas de bébé dès le départ, vous facilitera la tâche lorsque vo(s)tre enfant(s) grandir(a)ont.

********OLIVIE BABY/KIDS : Huile d’olive extra vierge 100% naturelle pour bébés et enfants, qui favorise la bon développement du cerveau, la bonne croissance et prévient plusieurs maladies comme les coliques et la constipation causé par le lait industriel ou encore le cholestérol infantile ...

Disponible en pharmacies : www.olivie.ma
Disponible en ligne : http://shop.olivie.ma/

6 astuces pour maigrir sans avoir faim !




Pour perdre des kilos sereinement et durablement, pas question de s'affamer ! Voici nos conseils.

www.olivie.ma



1 : Fuir la sensation de faim

"Beaucoup de gens pensent qu'il faut se restreindre pour perdre du poids. Or, ils créent ainsi des frustrations, donc un risque de craquage. S'exposer de manière prolongée à la faim entraîne des risques de compulsion alimentaire à long terme", prévient le Dr Arnaud Cocaul, nutritionniste. Il rappelle qu'il ne faut pas sortir de table en ayant faim et qu'on peut aussi réduire ses apports caloriques en changeant la taille de ses assiettes, en mangeant dans de meilleures conditions, etc

2 : S'offrir une collation en cas de besoin

"Dans le cadre d'un régime, il est important de continuer à s'appuyer sur les 3 repas traditionnels : petit-déjeuner, déjeuner, dîner. Mais il ne faut pas hésiter à ajouter éventuellement une ou deux collations si l'on ressent sensation de faim entre 2 repas, à adapter selon son activité professionnelles, ses horaires, ses dépenses énergétiques...", conseille le nutritionniste. Indispensable notamment si plus de 5h s'écoulent entre 2 repas, par exemple si on se lève très tôt le matin. Attention quand même à ne pas choisir une collation trop grasse, celle-ci ne doit pas dépasser 200/300 calories maxi.

La bonne idée : une poignée d'amandes/fruits secs, un morceau de pain avec 2/3 carrés de chocolat, un fromage blanc + une compote... mais pas de viennoiseries ni barres chocolatées. Et mieux vaut vérifier la composition des barres de céréales, car certaines sont trop riches.

3 : Prendre entrée, plat et dessert !

"Attention aux repas trop légers, un plat unique ne suffit pas pour entraîner une satiété durable", prévient le nutritionniste. Chaque repas doit contenir une entrée (crudités, soupe, salade... très riches en eau, qui remplissent déjà bien l'estomac) + 1 plat + 1 laitage + 1 fruit (qui peuvent être associés, par exemple yaourt avec morceaux de fruits). "Il faut du volume, qui va être apporté notamment par les crudités, la salade... sans avoir pour autant un repas trop calorique", explique Arnaud Cocaul.

4 : Ne pas bannir les féculents

Toujours dans l'optique de favoriser la sensation de satiété et d'éviter les craquages, pas question de supprimer les féculents : pain et céréales apportent aussi une quantité importante de fibres. Ils peuvent être présents à chaque repas mais en surveillant la taille des portions.

5 : Penser au coupe-faim naturel

Il faut aussi penser à boire (un grand verre d'eau, une tisane...) lorsqu'on ressent un petit creux ou l'envie de manger : cela peut permettre de tromper la faim en remplissant un peu l'estomac, mais pour quelques temps seulement, en attendant le prochain repas.

6 : Faire le plein de fruits et de légumes

Ils calent grâce à leur richesse en fibres, qui sont un élément clé pour la sensation de satiété. Le tout avec une addition calorique limitée. Il faut intégrer au moins une portion de chaque aux 2 repas principaux + 1 fruit (peut aussi être une compote par exemple) au petit-déjeuner. "Pour bénéficier de leur effet rassasiant, privilégiez les fruits et légumes entiers plutôt que cuisinés en purées, soupes, etc.", conseille le nutritionniste.

OLIVIE PLUS 30X est votre allié anti-obésité 100% naturel puisqu'il vous procure un sentiment de satiété longue durée tout en protégeant votre corps !

***OLIVIE PLUS 30X est une huile d'olive extra vierge 100% naturelle 30 fois plus riche en antioxydants ! 
Anti-stress naturel : Booste l'immunité, prévient et guérit plusieurs maladies !

En vente en pharmacies :http://www.olivie.ma/fr/store.php
En vente en ligne : http://shop.olivie.ma/

OLIVIE BABY/KIDS CONSEILS : 
Jeux vidéo : Jouer moins d'une heure par jour serait bénéfique pour les enfants

www.olivie.ma



Jouer à des jeux vidéo sur des courtes périodes quotidiennes aurait un impact positif sur le développement des enfants, selon une étude britannique. Mais au-delà de trois heures, l'effet est inversé.

Jouer plus de trois heures par jour aux jeux vidéo serait mauvais pour le développement d'un enfant mais, selon des chercheurs britanniques, y passer moins d'une heure au quotidien serait bénéfique. Dans une étude publiée par la revue Pediatrics, les scientifiques de l'université d'Oxford expliquent avoir analysé une cohorte de près de 5 000 jeunes âgés de 10 à 15 ans. Parmi ces volontaires, près de 75% ont déclaré qu'ils jouaient tous les jours à des jeux vidéo.

Après avoir quantifié le temps exact que chaque jeune passait à jouer, les chercheurs ont évalué un certain nombre de facteurs :


-leur satisfaction à l'égard de leur vie

-comment ils s'entendent avec leurs pairs

-le fait d'être susceptible d'aider une personne en difficulté ou pas

-leurs niveaux d'hyperactivité et de manque d'attention

Un langage commun

Les réponses ont été combinées afin d'évaluer les niveaux d'adaptation psychologique et sociale de ces enfants et adolescents, tout en les comparant à ceux qui ne jouent pas du tout aux jeux vidéo. Les résultats portent à croire que les jeunes qui passent moins d'une heure par jour à jouer sont plus satisfaits de leur vie et montrent des niveaux plus élevés d'interactions sociales positives.

Ces joueurs ont eu également moins de problèmes émotionnels et des niveaux d'hyperactivité plus bas que les autres. Ceux qui jouent plus de trois heures, au contraire, semblent être les moins bien adaptés, d'après l'étude. "Les jeux vidéo peuvent donner un langage commun aux enfants. Et ceux qui ne font pas partie de cette conversation risquent d'être laissés en dehors du groupe", explique le docteur Andrew Przybylski, principal auteur de l'étude, au site BBC News. Il précise également que les facteurs tels que la solidité des relations familiales jouent un rôle plus important que les jeux vidéo dans le taux de satisfaction de la vie.

www.olivie.ma


OLIVIE BABY/KIDS : Huile d’olive extra vierge 100% naturelle pour bébés et enfants, qui favorise la bon développement du cerveau, la bonne croissance et prévient plusieurs maladies comme les coliques et la constipation causé par le lait industriel ou encore le cholestérol infantile ...

Disponible en pharmacies : www.olivie.ma
Disponible en ligne : http://shop.olivie.ma/